Shitasu (指圧)

Réactivation de l'énergie (真心流活煕術 Kakki-jyutsu)

Vibration des méridiens (ゆらしYurashi)

Kakki-Jyutsu tire son origine d’une école d’arts martiaux japonaise appelée Shinshin(真心流). Il s’agit de techniques qui, au-delà de leur implication dans le combat, sont utilisées pour soigner. Le mot Ki(熙*)signifie la force qui donne l'énergie pour vivre. Comme d'autres anciennes disciplines la transmission s’exécute généralement par les mains. Mon maître, Yorikane sensei a appris cette méthode et sa philosophie qui est basé sur les cinq éléments du bouddhisme quand il était encore enfant par un monsieur d'âge de plus 80 ans qui pratiquait l'école de Shinshin. Le Kakki-Jyutsu comporte des techniques très dynamiques et puissantes et à la fois très minutieuses. 陰活陽活 etc... Dans les anciennes techniques on retrouve curieusement des techniques modernes comme la thérapie cranio-sacrale, le massage des fascias etc... Il y a encore pleins de choses à decouvrir avant que les techniques disparaissent. * Le caractère Ki(熙 )n'est pas la même signification que le caractère Ki(気/氣)qui signifie "énergie".

Correction de la posture (均整 Kinsei)

Le mot Kin signifie littéralement "harmonie, unification", et Sei signifie "équilibre". Ensemble ces deux caractères forment le mot Kinsei qui signifie "remettre le corps en équilibre et en harmonie". La méthode contient différentes techniques adaptables à la spécificité des formes et des mouvements du corps : cambrure, déséquilibre du bassin, épaules penchées, dos arrondi… Nous possédons tous un corps unique et une mode de vie differente. Le Kinsei prend en compte ces paramètres durant des séances personnalisées.

Sanshin est une méthode encore très développée au Japon, notamment chez les enfants qui sont sensibles et qui ont peur de l'aiguille, bien qu’elle soit tout autant utile aux adultes. L’aiguille utilisée lors de la séance a la forme d’un éventail et n’est pas faite pour percer la peau. Elle stimule le derme pour favoriser la disparition des tensions, chasser le stress et raviver la circulation de l’énergie. Cet outil peut être remplacé par d'autres choses comme un cure-dent pour un soin au domicile.

Massage traditionnel japonais (あん摩 Anma)

Présentations

Acupuncture sans percer (散鍼 Sanshin)

Moxibustion japonaise(お灸 Okyu)

En médecine traditionnelle chinoise, les méridiens sont des canaux qui assurent la transmission de l’énergie à tout le corps. Ils passent par tous les points d’acupuncture et sont liés aux cinq éléments (bois, feu, terre, métal et eau) ainsi qu’aux organes correspondants. Yurashi contribue à stimuler certains points d'acupuncture et les zones où il y a une sensation de douleur lorsque l'on appuis dessus. Il permet à fluidifier la circulation sanguine et l'énergie ainsi qu'à rééquilibrer le corps dans sa globalité. Son application génère une relaxation profonde et agréable.

Anma est une discipline encore plus ancienne que le shiatsu, et sans doute plus familière au peuple japonais d'autrefois. D’une grande variété technique, elle mobilise les articulations, propose des étirements, des tapotages ou des pressions, etc. Elle permet de dénouer les tensions, de fluidifier la circulation sanguine, et procure une sensation appelée "itagimochii" en japonais, mélange subtil de plaisir et de souffrance. Après cette éxperience le corps donne une sensation de légèreté.

Okyu est une très ancienne méthode qui consiste à réchauffer des points d'acupuncture précis à l'aide de l’herbe médicinale Moxa. La Moxa japonaise est uniquement constituée de fibres douces qui poussent derrière la feuille (3% du poids de la feuille) et est confectionnée par des artisans.

Lors d’une séance classique, on pose un petit grain de Moxa sur la peau. La chaleur émise par la Moxa pénètre petit à petit à l'intérieur du corps (cela peut prendre quelques secondes ou quelques minutes selon l'état du corps et sa réactivité). La chaleur, douce et agréable, fait sortir le froid et l’humidité, purgeant le corps comme on le faisait autrefois.

Le Shiatsu est une médecine thérapeutique manuelle fondée au Japon au début du 20ème siècle. Elle se compose de plusieurs anciennes méthodes japonaises de soin complétées par l’influence de médecines occidentales modernes telles que l’ostéopathie ou la spondylothérapie. Le shiatsu permet de détendre les muscles, de soulager la douleur, de renforcer les défenses immunitaires, de calmer les émotions…